posts du 16 mars, 2007


Gérard de Nerval (1808-1855)

Lu :
C’ est peut-être la seule au monde
Dont le cœur au mien répondrait ;
Qui, venant dans ma nuit profonde,
D’ un seul regard l’éclairerait !…

Tout est dit dans ces quatre vers. Il a écrit aussi :

La pensée se glace en se traduisant en phrases, et les plus douces émotions ressemblent alors à des plantes desséchées, que l’on presse entre les feuillets afin de les conserver.

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE