23 juin
23 juin, 2007 @ 11:03 Mes films,Réflexion

58182lady.jpgTélé : Arte a diffusé Lady Chatterley et l’homme des bois, de Pascale Ferran. Je l’ai enregistré. Marina Hands fait de Constance une femme sensible et intelligente, fragile et sans aucune vulgarité, victime de sa solitude physique, belle dans sa souffrance de ne pas être aimé dans sa chair. Elle donne une très belle image du désir féminin et c’est rare. La vie ne nous réserve pas des rencontres pareilles.

Je sens dans les longs plans sur les paysages et les fleurs, l’influence de David Leane ou Kurosawa mais je me trompe peut-être. Me voilà tel un adolescent en train de relire Lawrence. J’y recherche la référence à la solitude de Constance. Le film me fait redécouvrir le texte.

Réflexion : L’œuvre artistique accomplie déclenche l’inspiration et l’envie de création.

-Jean
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE