posts du 5 juillet, 2007


5 juillet, toujours sous la pluie.

Entendu : ” Je pense à toi une fois par jour, mais durant vingt-quatre heures.
Valérie Kaprisky, le fantasme à l’état pur.

5 juillet, amère

Lu : Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. Marguerite Duras.

Qu’est-ce qu’on ne donnerait pas pour avoir écrit une phrase pareille. Ecrire, c’est hurler sans bruit. C’est tellement vrai.

Réflexion : Y’a-t-il une chose de sûre dans les relations humaines ? Y’a-t-il une once de sincérité entre homme et femme ? Y’a-t-il un moment de vérité ? Y’a-t-il autre chose dans cette vie que le superficiel, la tromperie, l’incompréhension, l’incommunicabilité ? Peut-il exister une vraie communion entre deux êtres, sans une parcelle de doute ? de dissimulation ? de mensonge ? de malentendu ? Mais le pire ce sont nos illusions, nos rêves et tous les manquent de notre éducation et de notre instruction qui nous conduisent à des confusions, des quiproquos avec les autres en plus de la solitude intérieure.

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE