23 juillet, pluvieux
23 juillet, 2007 @ 2:29 Dire

Réflexion : Est-ce que la vieillesse commence le jour où on renonce à épater les femmes, à se lancer dans des folies pour leur plaire ?

Question : Jolie question, d’Isa : que se cache-t-il derrière ton nom ?

Le désert ! ou plutôt un désert. Les seuls attachent qui y existent sont celles que j’entretiens péniblement en sachant qu’elles s’éffaceraient immédiatement si je ne les surveillaient pas.

Qui ne se connaît plus lui-même, ne se reconnaît plus dans l’image qu’il avait de lui jusqu’à aujourd’hui…

Appris : Moll Flanders, un roman de Daniel de Foë (1660-1731), auteur anglais beaucoup plus connu aujourd’hui pour son Robinson Crusoë.

Moll Flanders raconte l’histoire, comme le dit son traducteur Marcel Shwob, d’une femme, Moll Flanders, “qui naquit à Newgate [une prison], et, durant une vie continuellement variée de trois fois vingt ans, outre son enfance, fut douze ans prostituée, cinq fois mariée (dont l’une à son propre frère), douze ans voleuse, huit ans félonne déportée en Virginie, finalement devint riche, vécut honnête, et mourut repentante”.

Le roman est précédé d’un court et curieux texte, pas vraiment de fiction, Mme Veal, qui démontre l’intérêt de son auteur pour l’occultisme.

Sondage : A mes lecteurs : Quelles améliorations apporteriez-vous à ce blog ?

-Jean
rss pas de réponses

Laisser un commentaire