posts du 21 décembre, 2008


Le Visiteur

    Lorsque l’envie m’est venu de vous raconter cette histoire plusieurs débuts se sont présentés à moi. Car, ce n’est qu’une fois que nous avons comprit ce qui se passait que certains petits événements précurseurs nous sont apparus comme étant en relation avec elle.
    Néanmoins j’ai choisis de commencer par ma chronologie personnelle. Je suis né dans un petit village du Jura (la montagne, non le département), Ahon. Comme il ne possédait aucune industrie j’ai dû à l’âge adulte, si on l’atteint un jour, trouver un travail dans une ville assez éloignée.
    Une fois mes parents disparus je n’avais plus de raison d’y revenir. Néanmoins, une dizaine d’années après mon départ, la liquidation de la maison familiale m’amena un matin d’août à faire le voyage. Je le fis par une belle journée ensoleillée et je savourais ces retrouvailles avec mon enfance.
    Arrivé sur la place du village ce fut la propreté des lieux qui me surprit immédiatement. Tout avait été remit à neuf. La chaussée, les trottoirs, les fontaines, les façades, les parterres de fleurs, les enseignes, les chemins, etc. Au cour de ma visite je découvrit que l’on avait comme passé un immense coup de torchon et de pinceau sur la totalité du village.
    Les arbres étaient taillés, les berges des deux rivières tondues, toutes les murettes remontées… les chemins entretenus autant que les rues et les ruelles… Pas un brin de rouille sur une barrière ni une pierre noircie par la pollution des voitures. Pas un coin de peinture écaillée sur un volet, pas une faute de goût… J’étais dans un village témoin !
    La maison familiale avait elle aussi reçu son ravalement. Ma sœur m’expliqua que la mairie en avait prit en charge la plus grosse partie et que la location avait payé le reste.
Elle ajouta : ” T’es allé voir la château ? “.

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE