posts du 22 décembre, 2008


Eugène Delacroix (1822-1863) : Journal

58240delacroixjournalmemorables.jpgLouroux, mardi 3 septembre 1822. – Je mets à exécution le projet formé tant de fois d’écrire ce journal. Ce que je désire le plus vivement, c’est de ne pas perdre de vue que je l’écris pour moi seul ; je serai don vrai, je l’espère ; j’en deviendrai meilleur. Ce papier me reprochera mes variations. Je le commence dans d’heureuses dispositions.

Je suis chez mon frère. Il est neuf ou dix heures du soir qui viennent de sonner à l’horloge du Louroux. Je me suis assis cinq minutes au clair de lune, sur le petit banc qui est devant ma porte, pour tâcher de me recueillir. Mais quoique je sois heureux aujourd’hui, je ne retrouve pas les sensations d’hier soir. C’était la pleine lune. Assis sur le banc qui est contre la maison de mon frère, j’ai goûté des heures délicieuses. Après avoir été reconduire des voisins qui avaient dîné et fait le tour de l’étang, nous rentrâmes. Il lisait les journaux, moi, je prenais quelques traits de Michel-Ange que j’ai apporté avec moi. La vue de ce grand dessin m’a profondément ému et m’a disposé à de favorables émotions. La lune s’étant levée toute grande et rouge dans un ciel pur, s’éleva peu à peu entre les arbres. Au milieu de ma rêverie et pendant que mon frère me parlais d’amour, j’entendis de loin la voix de Lisette. Elle a un son qui me fait palpiter le cœur ; Plon, page 17

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE