Evasion…
15 novembre, 2009 @ 5:00 Versifier

56320feuille.jpg

Depuis le printemps,
elle attendait,
elle l’attendait

sa délivrance.

Enfin, était arrivée,
sa belle parure dorée.

Lui, à chacun de ses passages
il l’avait frôlé,
caressé,
fait frissonné !

Et, aujourd’hui,
il l’avait emporté.

Maintenant,
il la faisait danser,
virevolter,
courir sur le sol
au milieu de ses sœurs !

Pour la première fois
elle se sentait vivre et libre !

Pourtant elle n’était,
dans les bras du vent,
qu’une feuille morte
qui ne passerait pas l’automne !

-Jean
rss 1 réponse
  1. 16 novembre, 2011 | 18:45 | #1

    touchée par la sensibilité et la légèreté teintée de romantisme qui se dégagent du poème!
    (merci pour le lien!)

    Dernière publication sur Carnet de route de Caloulaframboiz : Sous euphorisant

Laisser un commentaire

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mariage de Anne et de Florian
| De Madrid à Liège, me rejoi...
| lunafriday