posts du 1 mai, 2010


Maria Giovanna Peri : Jeune fille lisant – 2005

56281ragazzachelegge200570x.jpg

C’est pour le moins un sort pénible que d’être ce que nous appelons hautement cultivé et de ne pas en jouir: d’assister au grand spectacle de la vie et de ne jamais se délivrer de son être borné, affamé, grelottant – de ne jamais être pleinement possédé par cette gloire que nous contemplons, de ne jamais sentir notre conscience se transformer en ravissement dans la vigueur d’une pensée, l’ardeur d’une passion, l’énergie d’une action, mais de rester toujours un érudit sans inspiration, ambitieux et timide, scrupuleux et de vues obscures.
Comme son nom ne l’indique pas, il s’agit d’une femme dont l’œuvre est archi connue des anglophones; beaucoup moins des français d’aujourd’hui et bien à tort: Proust fut un fervent lecteur d’Adam Bède!
George Eliot

Voici le mois de mai

Voici le mois de mai263 muguet1.jpg
Où les fleurs volent au vent.
Voici le mois de mai
Où les fleurs volent au vent.
Si jolie mignonne,
Où les fleurs volent au vent
Si mignonnement.

Le gentil fils du roi
S’en va les ramassant
Le gentil fils du roi
S’en va les ramassant
Si jolie mignonne,
S’en va les ramassant
Si mignonnement.

Il en ramasse tant
Qu’il en remplit ses gants.

A sa mie les porta
Les donna en présent.

Prenez, prenez ma mie
Je vous donne ces gants.

Portez-les donc, ma mie
Trois ou quatre fois l’an.

À Pâques, à la Toussaint,
À Noël, à Saint-Jean.

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE