posts du 29 août, 2010


Ernst Jünger (1895-1998) : Jardins et routes

57268junger.jpgTravaillé pour la première fois dans la nouvelle maison. La Reine des serpents, – peut-être trouverai-je un titre meilleur, de peur que l’on ne nous tienne pour des Ophites. Il me semble, lorsque je relis cet écrit en pensée, qu’il ne produit pas sur moi son plein effet. Il arrive qu’une phrase brève me paraisse inachevée, bien que je sache que la concision a souvent une force efficace. La phrase, telle que l’écrit l’auteur, se distingue de la phrase telle que son lecteur la lit. Lorsque je rencontre des notes ou des lettres dont je ne sais plus que ma plume les avait tracées, la prose m’en paraît meilleure, plus vigoureuse. Kirchhorst, 3 avril 1939, Le Livre de Poche biblio n° 3006 p. 23

57-270 : couvert avec éclaircies

Blog : Savoirs et réflexions, signé La Gerboise. Ce blog m’a bien plu.

Dans les bras du livre…

56300lectureb.jpg

… les livres se clarifient, eux aussi, comme le vin dans les caves,
rien que par l’effet du temps et des événements.

Ernst Jünger (1895-1998) – Jardins et routes, Introduction, Le Livre de poche Biblio n° 3006 p. 10

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE