posts du 26 octobre, 2010


68 /

57114noiretblanc2.jpg

Les femmes préfèrent être belles, plutôt qu’intelligentes
parce que, chez les hommes, il y a plus d’idiots que d’aveugles.

Yvonne Printemps. (1894-1977)

Pareja / Monique Duchaussois.

 

57036parejao.jpg

J’aime désirer, fignoler mon désir, l’affiner, l’exacerber ;
et j’aime le sentir me bruler les veines, me ronger la peau,
et peut-être est-ce précisément parce que je l’éprouve si intense, si parfait,
que l’assouvissement me déçoit, me blesse parfois, comme une trahison ?

Monique Duchaussois.

Nérée Beauchemin (1850-1931) : Ma France

Français je suis, je m’en vante,
Et très haut, très clair, très fort,
Je le redis et le chante.
Oui, je suis Français d’abord.
Mais, n’ayez soupçon ni doute,
Pour le loyal que je suis,
La France, où mon âme est toute,
Ma France, c’est mon pays.

Ma France, l’intime France,
C’est mon foyer, mon berceau,
C’est le lieu de ma naissance,
Dans ce qu’il a de plus beau ;
C’est la terre où s’enracine
L’érable national,
C’est le ciel où se dessine
La croix du clocher natal.

La douce image de l’autre
Tremble encore dans nos yeux.
Laquelle aimé-je ? La nôtre ?
Je les aime toutes deux !
Indivisibles patries,
Ces deux Frances, pour toujours,
De tout notre cœur chéries,
Ne font qu’une en nos amours.

Qu’un lâche à sa race mente ;
Moi, je suis Français d’abord.
Je le dis et je le chante
Très haut, très clair, et très fort.
Mais, n’ayez soupçon ni doute,
Pour le loyal que je suis,
La France où mon âme est toute,
Ma France, c’est mon pays.

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE