posts du 26 novembre, 2010


126 / blonde en noir et blanc

126nu.jpg

Dans la cuisine…

57058joliespetitesfessesrondes01.jpg

Gérard Bollon

La douceur de ton âme en tes yeux se reflète,
La tiédeur nocturne nous caresse la peau
Car en cette saison il fait toujours beau,
Je prends entre mes mains ta douce et jolie tête.

Et en cette soirée qui pour moi est la fête,
Tu es là près de moi belle comme un joyau
Tu me prends dans tes bras, me serre tel un étau,
Je sens ton corps ardent dont je fais la conquête.

Je goûte ton sein blanc comme un fruit parfumé,
Habillé de soleil, ta peau douce est dorée,
Ma main suit la courbe perverse de tes reins,

Et ma lèvre effleure tes rivages en feu
Puis empli de désirs et d’amour je t’étreins,
Nos corps vont s’adonner à un sensuel jeu.

Jacques de Bourbon-Busset (1912-2001) : Journal III

58312busset.jpg3 janvier 1967 : Pousser la concision à l’extrême, mais s’arrêter juste à temps, à la frontière de l’obscur. Le difficile est que ce qui est déjà obscur pour les uns est encore clair pour les autres. La lecture à plusieurs niveaux, comme on dit aujourd’hui, est une solution aristocratique et déplaisante. Il convient de chercher la transparence et, au lieu d’éblouir d’un soleil noir la masse, d’obliger les beaux esprits à découvrir ce que recouvrent des eaux claires et profondes. Folio n° 127, p. 41

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE