Jan Karski (1914-2000) : Mon témoignage devant le monde
30 mars, 2011 @ 8:35 Notes de lecture

58080karski.gifLa  » drôle de guerre  » a traumatisé et rendu amers la plupart des Polonais. Jan Karski le premier, choqué par l’atmosphère insouciante du Paris de février-mars 1940 qu’il a pu observer. En mai 1940 s’y ajouta, avec l’offensive foudroyante de la Wehrmacht,  » l’erreur fatale », bientôt reprochée au général Sikorski, de faire supporter, en allié crédule de la France, une deuxième défaite et une saignée à la « nouvelle armée polonaise » de 84 000 hommes reconstituée en France. Points P2543 p. 527 note n° 4

-Jean
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE