posts de mars 2011


Saly Mann : Vénus after school – 1992

58111venusafterschool1992000784849.jpg

Elizabeth Taylor (27-02-1932/23-03-2011)

58111taylor.jpg

… des yeux bleus aux reflets dorés et une anomalie génétique : une double rangée de cils qui ourlent ses paupières comme si elle était maquillée.

Enquêter de quel droit ?

58111croquant.jpg4e de couverture :  » Face aux normes éthiques et aux règles juridiques qui régissent la vie privée ou la propriété intellectuelle, les sociologues, et plus largement tous les chercheurs en sciences sociales, se voient de plus en plus souvent opposés les droits des personnes enquêtées ou d’autres principes supérieurs, jusqu’à voir parfois la réalisation de leur enquête ou sa publication menacées.

Cet ouvrage a pour objet ces tensions entre droit à l’enquête et droits des enquêtés, ce croisement conflictuel entre la légitimité scientifique et différents registres possibles de mise en suspens du droit à l’enquête. Il a pour ambition de créer un espace de confrontation et d’échanges sur des expériences d’enquêtes passées qui ont pu être limitées voire interrompues par la volonté des enquêtés ou des autorités. Il est aussi l’occasion de faire le point sur les droits que peuvent faire valoir les chercheurs en sciences sociales mais aussi sur leurs devoirs face à une judiciarisation croissante des rapports sociaux qui pourraient menacer à terme leur autonomie.

Verra-t-on bientôt en France, comme cela peut être déjà le cas dans certaines universités américaines, des chercheurs faire signer à leurs enquêtés des questionnaires attestant du caractère « non violent » des questions posées ? A l’inverse, le bricolage et les arrangements sur mesure dont s’accommodent généralement les chercheurs peuvent-ils garantir le fonctionnement pérenne d’une recherche en sciences sociales sur le long terme ? « 
Croquant

Janela

57085janela.jpg

Il bniet fil bonnet għall qari kotba

57280b564083.jpg

89 / Jeu d’eau

57209bainlaetitiacasta008.jpg

1er germinal An CCXIX

Tout végète & s’anime au retour du Zéphir
La Nature à ses Lois ramène nos désirs
Et l’Âge le plus pur apprend des Tourterelles
Qu’il est doux de s’unir & de s’aimer comme elles

58107germinal.jpg

58106germinal.jpg

Origine

David Steinberg

57085davidsteinberg.jpg

Le plaisir érotique est une course d’obstacles. L’obstacle le plus attrayant et le plus populaire est la morale.

Karl Kraus

Johnny Donnels : Missy

57304johnnydonnelsmissy.jpg

Bonus 

William Shakespeare (1564-1616)

58107shakespeareportraitsof005.jpgLe pouvoir de tout modifier souverainement est dans notre volonté.

Pierre Drieu la Rochelle (1893-1945)

C’est une grande faiblesse que de tenir son journal au lieu d’écrire des œuvres. Quel aveu chez Gide qui y a consacré peut-être le meilleur de lui faute de trouver en lui-même quelque chose de meilleur pour en faire des romans ou des pièces.

Hubert-Félix Thiéfaine : La Ruelle des morts

avec nos bidons en fer blanc
on descendait chercher le lait
à la ferme au soleil couchant
dans l’odeur des soirs de Juillet
on avait l’âge des confitures
des billes & des îles aux trésors
& l’on allait cueillir les mûres
en bas dans la ruelle des morts

on nous disait que Barberousse
avait ici sa garnison
& que dans ce coin de cambrousse
il avait vaincu des dragons
on avait l’âge de nos fêlures
& l’on était Conquistadors
on déterrait casques & fémurs
en bas dans la ruelle des morts

on arrosait toutes nos victoires
à grands coups de verre de Kéfir
ivres de joie & sans le savoir
on reprenait Mers El-Kébir
puis c’était nos chars en dinky
contre les tigres-doryphores
qui libéraient la french county
en bas dans la ruelle des morts

que ne demeurent les printemps
à l’heure des sorties de l’école
quand les filles nous jouent leurs 16 ans
pour une bouiffe de Royale Menthol
je n’sais plus si c’était Françoise
Martine Claudine ou Marie-Laure
qui nous f’saient goûter leurs framboises
en bas dans la ruelle des morts

que ne demeurent les automnes
quand sonne l’heure de nos folies
j’ai comme un bourdon qui résonne
au clocher de ma nostalgie
les enfants cueillent des immortelles
des chrysanthèmes / des boutons d’or
les deuils se ramassent à la pelle
en bas dans la ruelle des morts

Henry Taylo Lamb (1883-1960) : son épouse Margaret – 1933

5710henrylambtheartistswife1933.jpg

Les livres ont les mêmes ennemis que l’homme: le feu, l’humide, les bêtes, le temps; et leur propre contenu.
Paul Valéry

Paul Valéry (1871-1945)

Entendu : Que de choses il faut ignorer pour « agir » !

Japon

58106akihito.jpg

Qu’il sorte des rangs !
celui qui est capable
de comprendre la voix de l’empereur

Wattanabe Hakusen 

Julien Sarrazin (1924-1991) : Contrescarpe

58101contrescarpepoche.jpg… on ramassait des tracts anglais : « Volez, pillez, mais n’allez pas travailler en Allemagne. » Le Livre de Poche n° 4987 p. 78

Dans un fauteuil…

236souslajupe.jpg

Edouard Manet : Olympia – 1863

58113olympiamanet.jpg

Alex Waterhouse-Hayward : Yuliya in the garden

57273yuliyainthegarden2716662.jpg

Fernand Toussaint (1873-1956)

57046fernandtoussaint.jpg

L’art du portrait 

1234

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE