posts de mai 2011


95 /

58127936fulllaetitiacasta1.jpg

Ramon Gomez de la Serna : Seins

58147ratio3x4width351.jpeg

C’est quand on les saisis par-derrière que les seins donnent le plus de sensation de volume. Quand on les surprend de la sorte et qu’on les embrasse complètement, on les sent se gonfler, tirer, se tendre, pointer en avant. Ce n’est que de cette façon, en les prenant par-derrière, qu’on les piège et les devine car, quand on les entreprend de face, ils se retirent un peu dans leur coquille, sans même s’en rendre compte, et ils se rétractent. Oh ! ce braconnage : les attraper soudain par-derrière ! Pris ainsi, ils s’abandonnent à la vérité comme une femme à qui on met par surprise les mains sur les yeux. Ils croient être saisis par l’Idéal et se dilatent de plaisir. Babel n° 136 p. 268

Paul Adam (1862-1920)

La première fois que je l’ai vue
J’ai tout de suite remarqué son regard
J’en étais complètement hagard

Dans ce jardin du Luxembourg
Je me suis dit : il faut que je l’aborde
Pour voir si tous les deux on s’accorde

J’ai déposé mon baluchon
Alors j’ai vu tes gros yeux doux
J’en suis devenu un peu comme fou

Quand je t’ai dit que tu me plaisais
Que j’aimerais bien te revoir
Tu m’as donné rendez-vous le soir

Et je t’ai dit Oh Pénélope
Que tu étais une sacrée belle fille
Que je t’aimerai toute ma vie

Quand dans ce lit de marguerites
Tu m’as caressé doucement la tête
Ma vie entière est une fête

Et sous les regards de la foule
J’ai posé ma main sur ta main
Vous voyez bien que ce n’est pas malsain

A l’ombre des eucalyptus
Je t’ai dit : je veux que tu me suives
Je te sentais d’humeur lascive

Alors comme ça dans les tulipes
Tu m’as fait une petite promesse
Gage d’affection et de tendresse

Si notre amour devait céder
Je n’aurais plus qu’à me faire prêtre
Je ne pourrais jamais m’en remettre

Car si un jour notre amour rouille
Je m’en mordrai très fort les doigts
Chérie vraiment je n’aime que toi

Brouillard

58151brouillard.jpg

César Chesneau Dumarsais (1676 – 1756)

62-134 chesnauCe qui est aujourd’hui un paradoxe pour nous sera pour la postérité une vérité démontrée.

Monique : La fenêtre du bonheur !

57237monique.jpg

Plus…

Jean-Jacques Annaud : Le Nom de la Rose – 1986

58150nomdelarose198601g.jpg

Valentina Vargas

« Cependant, à présent que je suis devenu vieux, très vieux, je dois confesser que de tous les visages du passé, celui que je revois le plus distinctement est celui de cette fille à laquelle je n’ai jamais cessé de rêver pendant toutes ces longues années. Elle fut le seul amour terrestre de ma vie. Pourtant je ne savais, et jamais je ne sus… Son nom.« 

 

Gertrud Kolmar (1894-1943) : Lettres

57322kolmar.jpgA propos de ces choses – voyage, souvenirs-, je me suis demandé comment cela se fait que la plupart des hommes ne sont pas capables de se constituer d’assez grosses réserves de joie, de bonheur, dont ils pourraient vivre aux jours de manque, de sécheresse. Je suppose, qu’il est donné à bien des femmes de connaître des expériences amoureuse forte. Pourquoi l’éclat de cette fête irradie-t-elle si rarement plus en profondeur leur quotidien ? Un trésor réuni à 20 ans ne peut-il pas tenir jusqu’à 40 ? Ou peut-être n’est-il souvent ni aussi grand ni aussi riche que je me l’imagine ? Et pourquoi les splendeurs d’un amour qui connut son bonheur le plus accompli, la réunion durable de deux amants, disparaissent-elles plus vite de la mémoire affective que le souvenir d’une vie à deux qui n’a pas duré ? Serait-ce seulement parce que le permanent, le durable produit justement un effet émoussant et que ce qu’il touche se couvre de poussière comme un objet que personne ne nettoie de temps à autre ? Il se peut… 26.I.1943 p. 289

58-140 : ensoleillé

Réflexion : La plupart des individus qui critiquent les autres, en ont besoin pour redorer l’estime d’eux-même, souvent bien abimée. Le véritable ami, c’est donc celui qui vous réconcilie avec vous-même. 

Mai

58200lestrsrichesheuresduducdeberrymai.jpg

Jeanne Duval

57218jeanneduval5.jpg

Artodyssée 

1234

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE