Daniel Cordier (1920- : Alias Caracalla
3 juin, 2011 @ 9:49 Notes de lecture

58169aliascaracalla.jpgAlors que je déjeune seul Chez George, une de mes cantines londoniennes, je vois arrivé Guy Vour’ch, dont je suis sans nouvelles depuis mon entrée au BCRA. (…) Il est accompagné de Guy Hattu, qu’il me présente comme l’e neveu de Bernanos. Tous deux travaillent à Radio-Gaulle, une petite station pirate censée émettre clandestinement en France occupée. Gallimard, 2009, Folio, n° 5206, p. 372

Quand j’entre dans le bureau de la revue, (La France libre) l’homme à l’œil malicieux qui se lève et vient à moi la main tendue n’est autre que Raymond Aron. (…) « Puisque vous retournez en France, je vous demande un service pour la liberté : dites aux résistants qu’à la Libération, ils devront s’opposer par tous les moyens aux ambitions du Général. Sinon, ce sera la catastrophe pour le France.  » Gallimard, 2009, Folio, n° 5206, p. 377

-Jean
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE