Daniel Cordier (1920- : Alias Caracalla
24 juin, 2011 @ 3:14 Notes de lecture

Lecture1er septembre 1942 : Ce soir *Rex (Jean Moulin) demeure songeur. Je sais qu’il pense aux Juifs. Après un moment, faisant allusion aux bourreaux, il ne peut s’empêcher de lâcher : « Quels salauds ! » C’est la première fois que j’entends un gros mot dans sa bouche. Comme je ne sais que répondre, il reprend : « Vous joindrez les lettres pastorales au prochain courrier. Il faut tout faire pour répandre la vérité sur ces crimes. Il faudrait une lame de fond pour réveiller l’opinion et arracher ces malheureux à leur sort. Hélas, que pouvons-nous ? C’est dans une telle occasion que la Résistance révèle son impuissance. »

Il reprend les termes mêmes de Bidault, et je sens dans sa voix une profonde indignation. p. 519

Lire… 

-Jean
rss 2 réponses
  1. Chriss - 48
    24 juin, 2011 | 17:35 | #1

    Je me souviens avoir eu entre les mains, aux archives départementales de mon île, les lettres officielles du gouvernement de Pétain qui demandaient de virer tous les juifs et les étrangers de la fonction publique. Quand on apprend l’histoire de la Seconde guerre mondiale en classe, ca a l’air très loin, comme les gaulois presque. Mais quand tu as le document officiel, le vrai, en main, ce n’est que trop réel et si proche, c’était hier quoi que ce sont commis tous ces crimes en France. Et j’espère ne jamais vivre cela à mon tour.

    Bonjour Chriss ! Voilà des documents que j’aimerais voir ! Merci pour cette information ! Il ne faut pas oublié ! Cela peut revenir !

  2. Chriss - 52
    1 juillet, 2011 | 16:27 | #2

    J’ai les photos si ça t’intéresse…
    D’ailleurs tu m’as inspiré ces articles sur la censure « L’avé, n’a pi »

    Bonjour Chriss ! Je crois que l’on réussi son blog quand on inspire un tant soit peu quelqu’un ! Merci !

    Oui tes documents m’intéressent !

Laisser un commentaire

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE