posts dans la catégorie 'Femme : Citations'


Loirinha

57285loirinhagostosaposandonuanajanela42.jpg

Ce qui comble, ce n’est pas la passion sensuelle ; c’est la rencontre, c’est l’intimité.
Thérèse Tardif

Kristina

57079kristina64.jpg

Comme avec des ciseaux, la femme, avec ses cuisses qui s’ouvrent,
coupe les gerbes de nos désirs.
Jules Renard ( 1864-1910) – Journal, 1887

Jean-Jacques Annaud : Le Nom de la Rose – 1986

58150nomdelarose198601g.jpg

Valentina Vargas

« Cependant, à présent que je suis devenu vieux, très vieux, je dois confesser que de tous les visages du passé, celui que je revois le plus distinctement est celui de cette fille à laquelle je n’ai jamais cessé de rêver pendant toutes ces longues années. Elle fut le seul amour terrestre de ma vie. Pourtant je ne savais, et jamais je ne sus… Son nom.« 

 

Léo Ferré (1916-1993) : C’est extra

571788328f706cf38c8b445f1c37db4770a0ea9b5b423m.jpg

Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu’on n’attend plus

Kristin Keurk

58109kristinkreuk989kristinkreukcelebritesfemmes.jpg

Ce qui sauve les femmes, c’est que pour lire dans leur âme, il faut regarder leurs yeux.
Marcel Achard (1899-1974)

Paul Verlaine (1844-1896) : La Candeur des enfances

57033seinsnus.jpg

Toutes grâces, et toutes nuances
Dans l’éclat doux de ses seize ans,
Elle a la candeur des enfances
Et les manèges innocents.
La bonne Chanson.

Collier

57075171.jpg
C’était une belle jeune fille de dix-huit à vingt ans ; une de ces femmes dont la rencontre dans la rue vous fouette d’un désir subit, et vous laisse jusqu’à la nuit une inquiétude vague et un soulèvement des sens.
Guy de Maupassant (1850-1893) – Une Partie de campagne

2) Zaira Nara

56246zairanara.jpg
Réduite à n’être que son « image », la femme trouve sa véritable importance au lieu même de son aliénation. Car c’est au prix de sa liberté, de son identité, qu’elle se  » réalise » dans sa fonction d’objet ou de médiateur du désir.
Pascal Lainé (1942- B. comme Barabbas

Louis Aragon : Elsa

 

127femmenueaulit.jpg

Tandis que je parlais le langage des vers
Elle s’est doucement tendrement endormie

Comme une maison d’ombre au creux de notre vie
Une lampe baissée au cœur des myrrhes verts
Sa joue a retrouvé le printemps du repos
Ô corps sans poids posé dans un songe de toile
Ciel formé de ses yeux à l’heure des étoiles
Un jeune sang l’habite au couvert de sa peau
La voila qui reprend le versant de ses fables
Dieu sait obéissant à quels lointains signaux
Et c’est toujours le bal la neige les traîneaux
Elle a rejoint la nuit dans ses bras adorables
Je vois sa main bouger Sa bouche Et je me dis
Qu’elle reste pareille aux marches du silence
Qui m’échappe pourtant de toute son enfance
Dans ce pays secret à mes pas interdit
Je te supplie amour au nom de nous ensemble
De ma suppliciante et folle jalousie
Ne t’en va pas trop loin sur la pente choisie
Je suis auprès de toi comme un saule qui tremble
J’ai peur éperdument du sommeil de tes yeux
Je me ronge le coeur de ce coeur que j’écoute
Amour arrête-toi dans ton rêve et ta route
Rends-moi ta conscience et mon mal merveilleux

Point de caste !

 

57072femmenunudite.jpg

Les femmes n’ont point de caste ni de race ;
leur beauté, leur grâce et leur charme
leur servent de naissance et de famille.
Leur finesse native, leur instinct d’élégance,
leur souplesse d’esprit sont leur hiérarchie
et font des filles du peuple les égales
des plus grandes dames.
Guy de Maupassant (1850-1893) – La Parure – 1884

Eternelle…

217couche.jpg

Dissidente éternelle par rapport au consensus social et politique, en exil par rapport au pouvoir, une femme est toujours singulière, pis même, morcelée, démoniaque, sorcière.

Julia Kristeva (1941 – interview

70 /

57114laetitiacasta512.jpg

L’homme qui ne place pas sa femme en tête de liste de ses passions et priorités reste un cœur à prendre.
Romain Guilleaumes – Reliefs et Digestifs

Liaison !

57022akterotisch.jpg

Embrasse-moi ! … Le baiser lie
Bien plus que les propos d’amour.

Henrich Heine (1797-1856)

Ombre et lumière !

56219demoiselle.jpg

la femme est l’être qui projette la plus grande ombre ou la plus grande lumière dans nos rêves. La femme est fatalement suggestive ; elle vit d’une autre vie que la sienne propre ; elle vit spirituellement dans les imaginations qu’elle hante et qu’elle féconde.
Charles Baudelaire (1821-1867)Les Paradis artificiels, Préface

67 /

57114noiretblancassise.jpg

Etre femme, c’est une douleur.
Quand on devient jeune fille, bien-aimée ou mère, ça fait mal.
Mais le plus intolérable, c’est d’être une femme qui n’a pas connu toutes ces douleurs.

Blaga Dimitrova.

66 /

 

57114noiretblanc.jpg

Etre femme est, en réalité, terriblement difficile:
en effet cela consiste à avoir essentiellement à faire à des hommes.
Joseph Conrad.

65 /

57114portrait.jpg
Une femme est comme votre ombre, courez après elle vous fuit ; fuyez-la, elle vous court après !
Alfred de Musset.

64 / 2004-05

5703620040503laetitia.jpg

Qu’est-ce qu’une femme? Nous pouvons aujourd’hui en commencer la définition,
mais je soutiens qu’on n’en verra le bout qu’à la fin du monde.
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688-1763)

Anna et Barney

57085janelaannabarney.jpg
On ne pense plus au visage de la femme dont on voit le corps nu.
Joseph Joubert (17254-1824) – Pensées

Gary Kapluggin

130nu2.jpg

Ponte de soc, pointe sein, toutes deux nous font ivre.
Proverbe français.

62 /

57110laetitiacasta72.jpg

Le désir nait chez une femme avant le besoin d’aimer.
Ninon de Lenclos (1620-1705)

Contre-jour

57085janela11.jpg

Aussi longtemps qu’il existerait des fenêtres, le moindre être humain de la terre aurait sa part de liberté.
Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements

61 /

57110laetitiacasta52.jpg

La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour
où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente.
Françoise Giroud – 11 mars 1983 – Le Monde

Etendue !

220couche.jpg
Qu’importe la robe ! Que regarde-t-on ? L’écrin qui contient le diamant.
Georges Feydeau (1862-1921)

60 / Fillette

57112gfillettecastared.jpg

Que veut une femme ? Etre aimée.
Pas pour sa cuisine ni son écriture : pour elle-même.
Madeleine ChapsalOser écrire

148 : La Combe

148 : La Combe dans Femme : Citations 59-009-combe--300x187
La femme est le chef-d’oeuvre de Dieu surtout quand elle a le diable au corps !
Alphonse Allais (1854-1905)

Cambrure

Cambrure dans Femme : Citations 57-177-cambrure--300x205

Etre nus, c’est ne plus rien se cacher, c’est ne même plus avoir besoin de mots car le corps parle de lui-même, dans cet ailleurs de l’enfance qui n’est plus que la simplicité quand elle sait s’habiter.
Victor-Lévy Beaulieu (1945 – Journal d’un jeune marié

58 /

58 / dans Femme : Citations 57-110-laetitia_casta_129--217x300

Les femmes quelconques en savent plus sur les hommes que les belles.
Katharine Hepburn (1907-2003)

218 : chute de reins

218 : chute de reins dans Femme : Citations 218-chute-de-rein-

La patrie, l’honneur, la liberté, il n’y a rien :
l’univers tourne autour d’une paire de fesses, c’est tout…
Jean-Paul Sartre (1905-1980)

57/

57/ dans Femme : Citations 57-110-laetitia_casta_114-213x300

La vraie beauté n’est pas celle qu’on a du plaisir à contempler,
mais celle devant qui on doit fermer les yeux.
Etienne Rey (1879 – …)

Eva Iga Wyrwal

Eva Iga Wyrwal dans Femme : Citations 57-064-sexy-girl-28-199x300

Je ne me soucie pas de vivre dans un monde d’hommes si je peux y être une femme.
Marilyn Monroe (1926-1968)

Le mérite-t’il ?

Le mérite-t'il ? dans Femme : Citations 121-Tous les culs n’ont pas le corps qu’ils méritent. Et/ou vice versa.

Marc Gendron

Israëlis Bidermanas -Izis (1911-1980) : Sur les quais de la Seine – Petit Pont

57079izis.jpg
La finesse de la cheville d’une femme est, pour les Chinois,
un rappel de certaines parties intimes de son corps.
Par sa délicatesse, la cheville dénote chez une femme,
des possibilités de raffinement et d’habilité
dans les rapports sexuels.
Dictionnaire des symboles.

Victor Hugo (1802-1885)

075hugo.jpgLu : (…) ce génie particulier de la femme qui comprend l’homme mieux que l’homme ne se comprend. Les Misérables
J’ajouterai : … et mieux que l’homme ne la comprend.

30 avril – Sophie Chauveau

30 avril - Sophie Chauveau dans Femme : Citations 07-04-29-femme-02--257x300
… ni vénale ni achetable,
je me donnerai à qui saura m’aimer
sans chercher à s’approprier autre chose
que ce que je veux lui offrir.
Sophie Chaveau

openspach |
CFDT SNCF Languedoc Roussillon |
Marc Champel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | souvenirsdelecolejeanmoulin
| CUIRS AUX BANQUES
| ART DE DEPLAIRE